Les pitons basaltiques de Purchon et de Griot


    42600 Champdieu

    Piton basaltique de Purchon - Madone
    Infos

    Ces deux affleurements basaltiques situés sur les communes de Champdieu et de Pralong sont particulièrement riches du point de vue botanique. Ils sont actuellement bien séparés par des terrains mis en culture.

    Ces deux sites font partie des cent quatre affleurements basaltiques recensés dans les monts et la plaine du Forez.
    La relative proximité des deux puys permet certainement des échanges de populations en ce qui concerne la faune mais aussi la flore par le transport des graines. Ils sont partiellement (surtout le Puy de Griot) couverts par des bois de Chêne pubescent plus ou moins hybridé avec les autres espèces de chênes de la région. Dans les sous-bois, on retrouve divers arbustes et plantes comme le Poirier sauvage, la Mélitte à feuilles de mélisse, le Sceau de Salomon officinal, la Phalangère (abondante), le Peucédan cervaire, le Trèfle alpestre ou l’Anémone des bois.
    Les sommets sont occupés par des pelouses xéro-thermophiles (recherchant la sécheresse et la chaleur) avec le cortège des espèces de ces milieux ("Festuceto-Phleetum pheoides") : la Fétuque ovine, la Fléole fausse fléole, la Véronique prostrée, le Micropus dressé (protégé en région Rhône-Alpes), l’Armoise des champs, la Germandrée petit chêne.
    Ces pelouses sèches sont aujourd’hui en régression dans le département et au-delà : depuis le début du 20ème siècle, on estime que 50 à 75% d’entre elles ont disparu en France.
    Les pelouses sèches reliques, bien que réduites en superficie, constituent des zones refuges pour certaines espèces inféodées aux substrats plus basiques comme le basalte, le département de la Loire étant majoritairement constitué de roches granitiques donc plus acides. Les pelouses sèches basaltiques de Griot et de Purchon accueillent également des espèces à tendance méridionale qui sont ici en limite nord de leur aire de répartition. C’est le cas d’un insecte particulier, le zygène Adscita mannii qui présente ici de fortes populations.
    D’autres formations végétales sont présentes en périphérie des pelouses comme des fourrés épineux importants et en extension. On y retrouve le Prunellier, l’Aubépine, divers églantiers (genre Rosa), et le Troène.
    Pour préserver ces milieux, le Cen Rhône-Alpes met en place depuis 2002 un programme de préservation des pelouses sèches sur basalte du Forez, avec le soutien du Département de la Loire et de la Région Rhône-Alpes. C’est dans ce cadre que des actions de préservation et de valorisation du patrimoine naturel du pic de Purchon ont pu être menées depuis 2004. L’objectif ? Restaurer et maintenir ces milieux naturels d’exception, mais également organiser l’accès et la fréquentation pédestre du site qui, avec sa madone, constitue un haut lieu de la culture locale.

    Le piton basaltique de Purchon a accueilli la « Madone » le 8 septembre 1875. Cette statue monumentale de la Vierge Marie a été érigée par un collectif de vignerons foréziens par acte de piété et pour qu’elle protège leurs vignes du phylloxéra.

    En savoir plus

    Période d'ouverture

    Toute l'année.

    Localisation