Eric Rotagnon


8h30 – #Etang de la Cotille à Mornand-en-Forez. Déjà quelques pêcheurs ont pris place sur les berges et ont disposé de ci de là, leurs cannes. Certains d’entre eux ont même passé la nuit, ici. Eric Rotagnon taquine le brochet en m'attendant.


« Ce n'est pas la taille du poisson ou la quantité qui me motive. C’est l'envie de me mesurer à lui, d’être plus rusé que lui. » me dit-il quand je lui demande ce qui lui plaît dans la #pêche. « Et puis, c'est un tel plaisir de passer la journée dans un lieu pareil, loin du bruit, loin du stress… ». Il est vrai que l'étang de la Cotille est un endroit qui incite au #lâcher-prise.


D'une superficie de quatre hectares, il a bénéficié depuis 2010, d'une série d’aménagements qui en font un site parfait pour une #pause verdure au cœur de la #plaineduForez. Eric Rotagnon est fier de me montrer les berges qui ont été consolidées, les tables de pique-nique, les toilettes sèches et la plateforme qui permet aux personnes à mobilité réduite de profiter du site.


A l'étang de la Cotille, on pratique la #pêcheaucoup. Le pêcheur installe sa canne et attend que le poisson morde. Alors commence un duel au terme duquel seul le plus adroit sortira gagnant. La technique fait souvent la différence ! Pour pêcher à l'étang de la Cotille, il suffit d’avoir une carte de pêche. Il en existe même des journalières qui permettent aux personnes de passage de profiter également du site.

IMG_5004 IMG_5007
Eric Rotagnon m'explique que chaque année, la Gaule Montbrisonnaise qui gère le site et dont il est l’heureux président, empoissonne l'étang. Ainsi, on peut y trouver des carpes, des tanches et aussi, des brochets. Il m'indique également que depuis peu, il est possible de pratiquer la #pêcheàlacarpedenuit. Il suffit de réserver son emplacement via le site de la fédération départementale (www.federationpeche42.fr). Il me montre plusieurs tentes qui ont été dressées non loin des berges. « Vous voyez. Ils ont dormi ici, cette nuit. Leur canne est munie d'un détecteur qui les alerte si cela mord… »:


Depuis enfant, Eric Rotagnon pêche. « C'est mon grand-père qui m'a appris les premiers gestes. Nous pêchions la truite dans les eaux du #Lignon, du côté de Chalmazel. Depuis, et dès que j'ai un peu de temps, je vais pêcher. Mon matériel est toujours prêt dans le coffre de ma voiture. Au cas, où… ». C'est donc tout naturellement qu'il est devenu le président de la #GauleMontbrisonnaise. Fondée en 1899, elle gère aujourd/’hui cinquante-huit kilomètres de rivières en plus de l'étang de la Cotille, et mène de nombreuses actions visant notamment à la protection des rivières. « Nous organisons avec la fédération, des séances de recensement du poisson. Et, c’est une vraie satisfaction de constater que dans certaines rivières, il y en a plus qu'avant ! »

IMG_5016 IMG_5009

#Panoramas spectaculaires

La vallée du Lignon à proximité de Chalmazel

#Tranquillité absolue

Sur les berges du Vizézy non loin du site d'Essertines-Basse

#Pas pris pour un touriste

Un rapport franc et vrai sans faux semblants

#Rencontres sincères


Les anciens que je croise aux détours d'une rivière, d'un étang... Il faut parfois insister. Mais, cela mérite l'effort

Ils ont tellement de choses à nous raconter...à nous apprendre.

Vos conseils pour découvrir le territoire

Ne pas hésiter à se laisser guider, se laisser conseiller ... car le Forez ne se dévoile pas facilement... les plus beaux endroits sont parfois compliqués à trouver... mais une fois découvert, ils ne surprendront de par leur beauté...